Association Française de Thermographie Infrarouge dans le Bâtiment, Industrie, R & D Partager cet article sur FaceBook
Formation AFTIB en Thermographie Infrarouge Bâtiment
2 jours à Paris Massy GARE TGV (91)
2017 > 7,8 Mars - 3,4 Mai - 27,28 Juin - 12,13 Septembre
> toutes les dates & infos
Les entreprises adhérentes à l'AFTIB        
 Accueil > MISSIONS DE L'AFTIB

Conseiller les gestionnaires, les grands comptes et les propriétaires

L'AFTIB conseille les Gestionnaires de parcs immobiliers, Syndics de copropriétés et propriétaires lorsqu'ils désirent appliquer la thermographie infrarouge sur leur bâtiment.

L'AFTIB guide les projets des grands comptes sur les possibilités de procédure de contrôle du bâti notamment.

 

La Thermographie Infrarouge au service de la performance énergétique de vos biens

Thermographie infrarouge : voir les calories perdues
Écrit par : Alexandra Lianes dans isolation le 18 février 2009 

Le diagnostic thermographique est réalisé à l’aide d’une caméra infrarouge. En mesurant la température de surface des parois, il permet d'obtenir une image précise de la qualité de l'isolation d'un bâtiment. Comment ça marche, quels résultats peut-on en attendre [...].

Si vous vous demandez quel est l’état de votre isolation ou tout simplement si vous envisagez d’important travaux de rénovation, la thermographie infrarouge peut vous intéresser. Pourquoi ? Car muni d’une caméra infrarouge, un diagnostiqueur peut, non pas voir au travers des murs mais mesurer leur température de surface. Et ainsi détecter les zones à l'orgine de la plus importante déperdition d'énergie. [...] la thermographie infrarouge apporte une réponse précise sur la qualité de l'isolation des parois.  

Le diagnostic thermique pourquoi faire ?
Imaginez donc que vous puissiez voir à travers vos murs pour savoir par où s'échappent les calories. Si cela vient d’un défaut d’isolation dans un mur ; si la chaleur s’échappe à cause d'une mauvaise jointure sous une fenêtre ou encore si vous avez une fuite dans votre plancher chauffant. La thermographie infrarouge va répondre à toutes ses interrogations en mesurant la température de surface des parois.  En rénovation, elle permet de hiérarchiser les priorités et les problèmes les plus urgents à traiter. 

Le thermographie infrarouge peut aussi servir en cas de litige. Pour vérifier la mise en oeuvre de l'isolation ou la pose de menuiseries. [...] Mais notre conseil est plutôt de prévenir les intervenants de votre chantier que vous ferez appel à la thermographie, de manière à rendre perceptible la qualité de leur travail, ce qui ne manquera pas de les intéresser et de les motiver.

Et pour la réalisation de maisons passives, c'est un outil indispensable d'aide à la conception. Il permet de traquer le moindre interstice, le moindre défaut pour répondre aux exigences thermiques et d'étanchéité à l'air [...].

Comment ça marche ?
Tous les corps rayonnent. Ce rayonnement dépend de la quantité de chaleur émise. La caméra thermique infrarouge, à travers son objectif, capte ces rayonnements. Là où une photo numérique va capter les points de lumière, la caméra infrarouge va capter ce rayonnement et le traduire en un ensemble de points de températures de surface qui vont composer "l'image thermique".

Sur chaque image, la température est traduite par un code de couleur. Plus un point est froid, plus la couleur associée va être choisie dans les tons de couleurs froides (noir, violet, bleu...) et inversement. Ces couleurs ne sont que des conventions destinées à faciliter la lecture de l'image thermique. On obtient ainsi une image thermique d'une fenêtre, d'une prise électrique ou d'un point d'humidité sur un mur. 

La mesure de cette température est relative aux autres éléments dans la pièce. C'est-à-dire que si tous les murs sont froids, l'image infrarouge sera homogène. En revanche, si un radiateur est posé sur la face interne d'un mur non isolé, l'examen thermographique de la surface extérieure du mur permettra de visualiser l'empreinte thermique du radiateur (la fuite des calories à travers le mur) par un rectangle de couleur jaune orangé, tranchant vivement avec la couleur plutôt bleutée du reste du mur.

Lorsqu'une anomalie est détectée, deux clichés sont enregistrés par le diagnostiqueur. Le premier est une image numérique classique, il sert de repère. Le second est une image infrarouge. 

Bon à savoir 
La thermographie infrarouge aussi magique soit-elle à des limites.[...Fin]

Par exemple : les problèmes de rayonnement réfléchi ou de rayonnement ambiant non homogène.

 

Les aides financières 

L' écosubvention :

Information des propriétaires

 

Nouveauté:  L’écosubvention de l’Agence nationale de l’hâbitat.

L’Agence nationale de l’habitat (Anah) propose de connaître en ligne en quoi consiste l’écosubvention destinée aux propriétaires occupants modestes afin de les encourager dans des travaux d’isolation des combles ou de remplacement d’anciennes chaudières.

Cette écosubvention offre en effet la possibilité de financer une partie des travaux d’économie d’énergie immédiatement rentables de façon à économiser jusqu’à 35 % du montant des travaux de rénovation thermique.

Sous réserve de la publication prochaine d’un décret, 70 % de cette subvention doit être disponible au démarrage des travaux. Son attribution dépend de 3 types de conditions, certaines liées au logement, d’autres à la nature des travaux, d’autres enfin aux ressources.

Au niveau du logement, il doit être achevé depuis au moins 15 ans et il est nécessaire de s’engager à l’occuper comme habitation principale pendant au moins 6 ans après la fin des travaux.

Concernant les travaux, ils ne doivent pas avoir commencé mais ils doivent débuter au plus tard 1 an après la demande de subvention. Enfin, ils doivent être effectués par des professionnels du bâtiment, pour un montant compris entre 1 500 euros et 13 000 euros. Quant aux ressources, elles ne doivent pas dépasser un certain seuil : ce plafond correspond à la somme des revenus de toutes les personnes partageants le logement et figurants sur le dernier avis d’imposition.

 

L’écosubvention vient renforcer les dispositifs généraux comme le crédit d’impôt ou l’éco-prêt à taux zéro.

 

Consulter l'Anah rubrique : "Ecosubvention"

 

Source et lien direct vers l'article ci dessus : http://www.service-public.fr/actualites/001223.html

 

Article diffusée le 19 mai 2009 sur service-public.fr

 

 

 

---------------------------------------------------------------------------------------------

 

Eco-prêt à taux zéro :

A l’occasion du lancement de la mise en œuvre opérationnelle du Plan Bâtiment du Grenelle de l'Environnement, 

LE MINISTÈRE DE L’ÉCOLOGIE, DE L’ÉNERGIE, DU DÉVELOPPEMENT DURABLE ET DE L’AMÉNAGEMENT DU TERRITOIRE

a publié trois décrets et un arrêté relatifs à l’éco-prêt à taux zéro au Journal Officiel du mardi 31 mars 2009. Ces textes précisent juridiquement les caractéristiques de ce type de prêt.

Liens contextuels

 

---------------------------------------------------------------------------------------------

 

 

Eco-prêt à taux zéro :

 

Ci-dessous une présentation des parties qui œuvrerons pour sensibiliser les particuliers à la réhabilitation thermique des logements, à les conseiller pour les travaux les plus pertinents, à communiquer sur le dispositif de l’Eco-prêt à taux zéro pour la rénovation thermique des logements. Source : www.developpement-durable.gouv.fr) :

 

Les parties

Les signataires professionnels de l’immobilier et du bâtiment inviteront leurs adhérents à sensibiliser les clients sur l’intérêt de réaliser des économies d’énergie dans le bâtiment et à l’effet positif, tant économique qu’écologique, de tels travaux. A cette fin, ils mettront les outils nécessaires à disposition de leurs adhérents.

Les Professionnels du bâtiment sont les premiers interlocuteurs des ménages intéressés par l'amélioration de la performance thermique de leur logement et la première source d’information sur ces questions. Leur conseil est fondamental pour prescrire des travaux cohérents, réaliser des opérations de qualité et développer une démarche d’amélioration globale des logements, soit en une seule fois, soit de manière échelonnée.

Les organisations professionnelles sensibiliseront leurs membres à l’approche globale de la performance thermique du bâtiment, donc à l’intervention coordonnée des différents corps de métiers.

Les Agents immobiliers informeront les candidats à l'acquisition d'un bien immobilier dans l'ancien sur les financements et aides prévues pour la réhabilitation du logement qu'ils envisagent d'acheter et l'intérêt de réaliser les travaux avant leur entrée dans les lieux s'il s'agit de leur future résidence principale ou avant la mise en location s'il s'agit d'un investissement locatif.

Les Administrateurs de biens informeront les propriétaires bailleurs sur l'intérêt de réhabiliter les logements qu'ils louent et les financements qui sont prévus.

Les Syndics de copropriété informeront les copropriétaires sur les financements et aides prévus pour la réhabilitation de leur immeuble et leur proposeront d'engager une étude de faisabilité sur l'intérêt d'un tel projet.

Les Etablissements prêteurs sensibiliseront, dans le cadre de la mise en oeuvre de l’Eco-prêt à taux zéro, leur réseau commercial à la problématique des économies d’énergie, en particulier les chargés de clientèle proposant les prêts acquisition et les prêts travaux aux particuliers. Ils s'engagent à ce que ces chargés de clientèle soient en mesure de donner à leurs clients toutes les informations disponibles sur les Eco-prêts à taux zéro dans les meilleurs délais.

L’ADEME mettra à disposition des banques, des professionnels et du grand public un outil d’évaluation de la pertinence et de la performance des travaux d’économie d’énergie, sous la forme d’un calculateur en ligne. Pour aller plus loin, les particuliers pourront disposer de conseils personnalisés, neutres et gratuits auprès des Espaces Info-Energie (EIE). L’ADEME mettra également à la disposition de l’Agence national de l’habitat (ANAH), de l’Agence nationale d’information pour le logement (ANIL) et des Associations départementales d’information pour le logement (ADIL), et des Conseils d’architecture, d’urbanisme et de l’environnement (CAUE), les éléments d’information appropriés.

L’ANIL et les ADIL, dont c’est la mission, conseilleront les propriétaires-occupants, les bailleurs ou les locataires sur l’étude de leur projet en les informant sur les aspects juridiques, financiers et fiscaux liés aux travaux, notamment en établissant des plans de financement personnalisé, intégrant les prêts et aides les plus avantageux, y compris les aides des collectivités locales, en évaluant les aides personnelles auxquelles ils peuvent prétendre. Elles les aideront à estimer la rentabilité de leur opération grâce aux outils mis à leur disposition par l’ADEME.

Les établissements de crédit, les professionnels et l’Etat communiqueront de manière coordonnée pour expliquer aux particuliers l’intérêt de ce nouveau dispositif.

La qualité de l'information est essentielle pour permettre aux ménages de faire les choix les plus adaptés à leur logement et à leurs objectifs


(source : www.developpement-durable.gouv.fr)

Le texte ci dessus est extrait de : la Convention sur la mise en œuvre de l’Eco-prêt à taux zéro.

 

---------------------------------------------------------------------------------------------

 

Les aides de l’Anah : Agence nationale de l'habitat

Cliquez ici pour acceder au guide des aides de l’Anah en 16 pages

Subventions pour la réhabilitation et l’amélioration des résidences principales de plus de 15 ans.

Qui peut bénéficier des aides de l’Anah ? (Source :www.anah.fr)

  1. Les propriétaires qui occupent leur logement. Leur niveau de ressources ne doit pas alors dépasser un certain seuil.
  2. Les propriétaires qui louent ou souhaitent louer un bien immobilier en réalisant ou non des travaux.
  3. Les syndicats de copropriétés pour des travaux sur les parties communes.

 A titre exceptionnel, peuvent également bénéficier des aides de l’Anah :

  1. Les locataires qui souhaitent réaliser des travaux de mise aux normes de décence de leur logement, en améliorer l’accessibilité ou l’adapter au handicap.
  2. Les communes pour des travaux d’office de sortie d’ insalubrité ou de péril.
  3. Les organismes HLM dans le cadre des plans de sauvegarde des copropriétés dégradées et les propriétaires ou gérants d’hôtel meublés... Lire la suite en cliquant ici.

Extrait de : Subventions pour la réhabilitation et l’amélioration … ...de plus de 15 ans.

Source :www.anah.fr 

 

---------------------------------------------------------------------------------------------

 

 

Afin d'y voir plus clair, l'ADEME vient d'éditer le guide 2010 des aides financières liées à l'habitat. Ce guide, destiné au grand public (propriétaires, copropriétaires, bailleurs) reprend de façon claire et synthétique les textes de lois actuellement en vigueur (loi des finances 2010).

Prêt à Taux Zéro (PTZ), Fonds chaleur renouvelable, primmo accédant, Bâtiment basse consommation...

Télécharger le guide : cliquez-ici

 

Pour nous contacter : contact[@]aftib.fr

 

 

 

 

 

FORMATION THERMOGRAPHIE SOLAIRE
Pour le personnel de maintenance, bureau d’étude, experts, propriétaires des installation / Le 9 Mars 2017 (IDF) > en savoir +

La Newsletter
Consulter en ligne
Version pdf : cliquez-ici

Je m'abonne gratuitement
Recevez automatiquement la newsletter

Newsletters précédentes
Retrouvez tous les articles, quizz...

Exemple de pièges en thermographie Voici ce bâtiment au soleil et ses quelques pièges liés à la thermographie Contrôle qualité autour de la fenêtre La thermographie contribue à préserver la santé des personnes en  détectant notamment les moisissures. Thermographie sur une nourice distributrice de chauffage

 Espace presse   Téléchargements   Faire un don   Contactez-nous   Mentions légales   Annonceurs 

POUVOIRS PUBLICS
ADEME
DGEC
Sénat : Energie
ANAH
Ministère écologie
SITES
Notre planète
EKOPOLIS
ASSOCIATIONS
AACTIME